têtière éditions mosquito
WASTERLAIN
Marc Wasterlain, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée belge. Né le 29 juin 1946 à Erquelinnes, fils de médecin de campagne, c'est avec émoi qu'il parle de son enfance et de son père "médecin de famille" et même accoucheur d'urgence quant il le fallait. De cette enfance, il garde des souvenirs d'une époque décidément révolue.

Il s'oriente jeune vers les arts graphiques. Il commence ses études à l'Académie des beaux-arts de Mons mais les arrête pour se spécialiser dans la bande dessinée au C.A.D de Bruxelles. Après deux ans, il décroche son diplôme et commence à travailler avec Dino Attanasio, dessinateur des personnages "Spaghetti et Prosciutto" au journal Tintin. Il se rode également en décors et encrages sur "Modeste et Pompon", toujours avec Dino Attanasio, avant de se présenter en 1966 au studio Peyo. Là, il dessine des "Schtroumpfs" et collabore à un "Benoît Brisefer". Il réalise, toujours pour ce héros, les décors de "Lady d'Olphine" en compagnie de son ami François Walthéry.

Il s'est orienté jeune vers les arts graphiques. Il commença ses études à l'Académie des beaux-arts de Mons mais les arrêta pour se spécialiser dans la bande dessinée au C.A.D de Bruxelles. Après deux ans, il décroche son diplôme et commence à travailler avec Dino Attanasio, dessinateur des personnages "Spaghetti et Prosciutto" au journal Tintin. Il se rode également en décors et encrages sur "Modeste et Pompon", toujours avec Dino Attanasio, avant de se présenter en 1966 au studio Peyo. Là, il dessine des "Schtroumpfs" et collabore à un "Benoît Brisefer". Il réalise, toujours pour ce héros, les décors de "Lady d'Olphine" en compagnie de son ami François Walthéry.

Entre-temps, artiste éclectique, il écrit des chansons, joue du piano et se produit avec des copains dans un groupe appelé "Les Rayllisters". Plus tard, et en dehors de cette formation, il fait même un disque.

Il fait ses premiers débuts en solo en 1971 pour l'hebdomadaire Tintin avec la série "Bob Moon et Titania", deux personnages de science-fiction humoristique. Dans ces premières œuvres personnelles, il commence à se former un style et un mélange particulier de fantastique et d'humour, volontiers dirigés vers les plus jeunes lecteurs.

En 1972, il illustre, dans le journal Spirou, "La Poussyclopédie", d'après des textes d'Yvan Delporte et un personnage de Peyo.
Il crée en 1973 une série poétique "Monsieur Bonhomme", de nouveau pour le journal Tintin.
Deux ans plus tard, Achille Talon Magazine publie un éphémère personnage appelé "Lapomme".

L'univers poétique de Marc Wasterlain se met doucement en place.
Fin 1975, l'attachant "Docteur Poche" fait ses premiers pas dans le magazine Spirou. En fait, blessé à la main, Marc Wasterlain se retrouve dans l'incapacité momentanée de tracer des courbes ce qui modifie son graphisme et le rend plus anguleux et nerveux.
Créé en quelques coups de crayon, l'attachant "Docteur Poche" mélange la poésie, la fantaisie et la magie. Les aventures de ce personnage, où le rêve le plus fou se mêle à la réalité, sont vite publiées en albums chez Dupuis. Passant du farfelu poétique au pur gag, de l'aventure fantastique aux problèmes humains, de la SF animalière débridée au jeu de rôles moyenâgeux, la série témoigne des recherches personnelles de l'artiste, mais s'arrête en 1990. Wasterlain la réanime à partir de 1995, pour cinq albums chez Casterman, en travaillant plus le domaine féerique avec des personnages appartenant à la mythologie de l'enfance.

En 1978 un beau soir, Marc Wasterlain déboule à la rédaction du magazine "En attendant", les cartons pleins de crobars et d'illustrations rock'n roll et l'envie d'illustrer des rubriques. Il faut signaler que cette revue avait fait une critique dithyrambique du premier album du Docteur Poche. C'était le temps des "copains".

En 1982, apparaît le personnage de la journaliste "Jeannette Pointu", composée dans un style plus réaliste et avec des intrigues particulièrement étoffées. C'est, à ce jour, l'œuvre où il maîtrise le mieux son tempérament et se rapproche le plus des canons traditionnels de la bande dessinée de série. Plutôt sympathique que sexy, proche de l'actualité ou de la science-fiction vraisemblable, Jeannette est un personnage de chair et de sang qui défend les causes perdues et dénonce les perpétuelles injustices, entourée d'amis et d'ennemis récurrents, toujours plongée dans d'inextricables aventures dont sa débrouillardise l'en sort comme par miracle. Les dernières aventures mettent en avant les préoccupations écologiques de cet auteur sensible à l'évolution "décadente" de notre planète. Le vingtième et dernier album de "Jeannette Pointu", sorti en 2005, est à ce titre tout un programme. En effet, "Chasseurs de tornades" est composé de six reportages sur le développement durable. Les éditions Dupuis ayant décidé de mettre fin au contrat les liant à Marc Wasterlain, la série est donc momentanément à l'arrêt.

Le graphisme nerveux et rapide de cet artiste est particulièrement admiré par ses collègues, et ses imitateurs sont nombreux. Il a su s'échapper du moule des studios, même s'il n'a jamais refusé un coup de main à Peyo lorsque cela était nécessaire. Mais de par son style, ses schtroumpfs sont et resteront toujours reconnaissables ! Il faut aussi savoir que cette collaboration ne s'arrête pas là ; en effet, pour ce même studio Peyo, plus de trois cents scénarios de schtroumpfs ont étés écrits.

En perpétuelle création, Marc Wasterlain collabore depuis ses débuts avec différents magazines de bande dessinée, que ce soit à travers la prépublication de ses séries, mais aussi à travers un travail d'illustration diverses (par exemple (A suivre) HS spécial Hergé) ou de séries créées uniquement pour les magazines ("Comment font-ils ?", pour Spirou ; "Yvan et Wanda", tandem publié dans la revue "Astrapi", sur un texte de Paul Martin).
Il a aussi publié une série humoristique appelée "Gil et Georges". Ces personnages voient le jour en 1985, et cinq histoires sont ainsi réalisées pour "Okapi".

Créateur polymorphe, il est toujours partant pour réaliser des récits spéciaux qui le sortent de la routine et de la monotonie du travail en série.
Il a ainsi également écrit des scénarios pour François Walthéry et sa série "Natacha" (où il a également prêté la main aux décors), pour Piroton et sa série policière "Jess Long", ainsi que pour MiTacq, le papa de la série scoute "La patrouille des Castors".

Trois albums de gags d'un petit chien débrouillard et malicieux anthropomorphisé "Ratapoil" sont édité directement chez "Marsu Productions".
Et ces dernières années : un album de quarante-quatre planches à vocation publicitaire destiné à une grande marque de véhicules utilitaires (Fiat pour ne pas la citer), et tout récemment des gags d'une page pour une publication du ministère belge des armées.

Devenu Binchois d'adoption depuis, retombé dans un milieu propice à la création et entourés d'amis, c'est en 2006, et à la demande de François Corteggiani (qui s'est vu confier la rédaction du mensuel renaissant "Pif Gadget"), que la création de nouveaux personnages est à l'ordre du jour. C'est ainsi qu'apparaissent "Les pixels". Ils sont trois, Arno, Kevin le petit teigneux aux cheveux rouge coiffés en pétard, et leur jolie copine Zébra. Ils font du roller, fréquentent le fast-food et parlent le langage SMS des ados. A ce jour, la série continue et est toujours au calendrier des publications de "Pif Edition".

L'année 2007 a vu la création de "L'Univers de Marc Wasterlain". Cette jeune association s'est donné pour mission de rassembler et de faire connaître l'œuvre artistique de ce grand monsieur de la bande dessinée qu'est Marc Wasterlain. Elle entend réunir autour des multiples personnages (Docteur Poche, Jeannette Pointu, Gil et Georges, Ratapoil, Monsieur Bonhomme, les Pixels, et de tant d'autres personnages célèbres ou moins connus) tous les passionnés du dessinateur et de ses diverses créations.
La revue qu'elle publie permet de (re)découvrir des parties plus ou moins connues du travail de l'auteur. Ce site officiel est supervisé par Marc Wasterlain lui-même, ce qui permet à tous ses nombreux fans de rester en contact avec l'évolution de son œuvre.

Série : Les pixels

Couverture les pixels Chasseurs de monstres
Wasterlain
13.00 €
Janvier 2010
Les pixels et les robots
Wasterlain
13.00 €
Janvier 2011
Couverture des Pixels tome 3
Wasterlain
13.00 €
Janvier 2012
couverture les pixels et les 4 pandas
Wasterlain
13.00 €
Janvier 2015

Série : Docteur Poche

Couverture de l'intégrale de Docteur Poche
Wasterlain
30.00 €
Octobre 2013
Couverture de Retour à la planète des chats
Wasterlain
14.00 €
Septembre 2016